L’entrainement visuel

Pour parler d’entrainement visuel, il faut voir la vue dans ses 3 composantes :

  • Premièrement le défaut visuel qui fait que vous ne voyez pas correctement de loin (myopie) ou que cette vision est imprécise (astigmatisme) ou encore que vous avez des difficultés de concentration en vision de près (hypermétropie, presbytie).
  • Deuxièmement, l’autofocus de l’œil (l’accommodation) qui fait qu’avant 40 ans, vous voyez net de près et de loin de manière instantanée sans effort apparent.
  • Troisièmement, la manière dont les deux yeux travaillent ensemble en vision de loin et les fait converger sur le texte en vision de près

Ces trois composantes travaillent en harmonie quand la vision est optimale. Si votre défaut est bien corrigé et que vous souffrez de maux de tête, des yeux qui piquent qui tirent ou que vous abandonnez la lecture trop rapidement, alors il est possible qu’un entrainement visuel puisse vous aider.

En quoi consiste l’entrainement visuel?

C’est en quelque sorte une gymnastique de l’œil. Cela consiste en de petits exercices à faire le matin et le soir et en un contrôle hebdomadaire chez votre opticien optométriste.

À qui est-ce destiné?

Aux personnes de moins de 40 ans dont le défaut visuel est bien corrigé et qui souffrent lors d’un travail prolongé en vision de près ou sur l’ordinateur.

Est-ce efficace?

Si nos différents tests montrent qu’un entrainement visuel est approprié, les maux de tête disparaissent souvent dans le 1er mois et le renforcement des capacités (de convergence ou d’accommodation) permettent de ne plus retomber dans les mêmes problèmes.

Est-ce dangereux?

Il s’agit dans la plupart des cas d’exercices visant à améliorer la flexibilité et l’endurance de certains muscles au niveau des yeux. Il n’y a donc pas d’intervention qui pourrait nuire à votre santé oculaire.